Du gym à la roche: de nouvelles aventures appellent

Du gym à la roche: de nouvelles aventures appellent

La transition entre le gym et l'extérieur est à la fois excitante et gratifiante. C'est aussi un peu plus complexe et potentiellement plus dangereux. Afin de rendre la transition plus facile, on a demandé à nos experts en escalade les conseils qu'ils aimeraient partager pour t'aider dans ce processus. Voici leurs conseils. 

Du gym à la roche: ce qu'il faut savoir avant de sortir.

Tout l'hiver tu t'es entrainé sur du plastique et tu es maintenant prêt à aller grimper sur de la roche, félicitations! La transition entre le gym et l'extérieur est à la fois excitante et gratifiante. C'est aussi un peu plus complexe et potentiellement plus dangereux. Afin de rendre la transition plus facile, on a demandé à nos experts en escalade les conseils qui'ils aimeraient partager pour t'aider dans ce processus. Voici leurs conseils. 

 

Les cotes sont différentes une 10.b de 1994 peut sembler aussi dure qu'une 10.c de 2009

Un commentaire qu'on entend souvent au magasin c'est comment les cotes à l'extérieur peuvent être différentes les unes des autres. Au gym, les ouvreurs travaillent selon certaines normes et essaient de garder un système de gradation consistent. Par contre, à l'extérieur plusieurs facteurs peuvent affecter notre perception de difficulté; si la route a été ouverte dans les années 80, il y a des chances qu'elle soit plus difficile qu'une route du même grade ouverte dans les années 2000. C'est pourquoi, dans le livre guide, il est aussi important de regarder la date que la cote de la voie. Le type de roche peut aussi affecter de façon positive ou négative notre impression. Il faut aussi garder en tête qu'au gym, il suffit de suivre les couleurs des prises, par contre, dehors certaines séquences peuvent être plus obscures. Mais, ce qui fait la beauté de la grimpe extérieure c'est qu'elle nous permet d'être plus créatif dans nos mouvements et de choisir la prise qui nous semble la meilleure pour la séquence.

 

Exemple: une 10.b de 1994 peut semble aussi difficile qu'une 10.c de 2009

 

La sécurité avant tout

Quand tu grimpes à l'intérieur, il suffit de te présenter, t'attacher, grimper jusqu'à temps que tu ne sois plus capable et de repartir. À l'extérieur, il faut une peu plus d'équipement et de connaissances pour que les choses se passent bien. Comme il faut généralement grimper en premier de cordée avant d'aller construire un ancrage pour se faire redescendre, il faudra, en plus de ton équipement de base, une corde, des dégaines et le matériel nécessaire pour faire l'ancrage. Évidemment, il faudra aussi les connaissances suffisantes pour utiliser l'équipement de façon appropriée et sécuritaire. 

 

équipement nécessaire pour grimper dehors

 

À la fin de la journée, il faudra récupérer l'équipement utilisé, donc défaire l'ancrage, descendre en rappel ou te faire descendre par ton assureur sur la protection fixe. Dans la Bow Valley, il est coutume de redescendre en passant la corde directement dans les anneaux d'ancrage. Et à plusieurs endroit, les routes sont équipées avec un anneau de rappel, égalisé à deux vis d'ancrages par une chaine, facilitant ainsi le rappel. Par contre, il est très mal vu d'utiliser ces ancrages fixes pour installer une moulinette. Pour ce faire, il est important de construire ton propre ancrage. Et autre petit conseil, inspecte toujours l'équipement avant de l'utiliser, avec le temps et l'usure, il est possible que les plaquettes ou les vis se desserrent.

On reccommande à tous ceux qui veulent sortir grimper et qui n'ont pas les connaissances nécessaires de suivre un cours avec un guide de roche certifié par l'ACMG ou la FQME (au Québec).

 

Attention la tête

Quand on grimpe au gym, dans un environnement contrôlé, il est plutôt rare de regarder le plafond pour surveiller les chutes d'objets. Dehors, c'est une autre histoire. Le vent peut pousser des petits cailloux, les animaux peuvent faire tomber des projectiles et mêmes d'autres personnes peuvent "s'amuser" à donner des coups sur les roches trouvées sur le sentier en haut des parois. En plus, avec le gel et dégel du printemps, la roche est mise sous pression et peut briser plus facilement quand on tire dessus. 

Donc: protège ta tête, porte un casque!

C'est sur qu'un casque de vélo ou de ski c'est mieux que rien, mais les casques d'escalade sont certifiés selon les standards de l'UIAA (Union internationale des associations d’alpinisme) et la CE (Communauté européenne) pour mieux protéger le cou en cas d'impact. Si jamais tu as le goût d'en jaser, viens nous voir au magasin, on est nerd de même!

Une autre chose à savoir, c'est qu'il est mieux de ne pas t'attacher à la roche quand tu assures au sol. Si jamais le goût te prenais, parce que tu es vraiment plus léger que la personne que tu assures, essaie de te procurer le dispositif de freinage Ohm d'Edelrid à la place. Parce que si tu es attaché, ta mobilité est réduite et c'est plus difficilé d'éviter une chute de roche. En plus, en n'étant pas attaché, les "catchs" sont plus doux quand le grimpeur chute.

 

 

Attention les chevilles

Une autre différence, c'est que contrairement au gym, où c'est possible de se déplacer sans trop regarder où on met les pieds, dehors le sol est rarement plat et souvent il y a des roches et des racines à enjamber. Que ce soit en bloc, en escalade sportive ou autre, les chutes au sol peuvent engendrer des blessures graves. C'est pour cette raison qu'à l'extérieur, l'assureur devrait toujours "spotter" le grimpeur jusqu'à ce que la première dégaine soit clippée. Pour ce faire, assure-toi que ton appareil d'assurage est prêt à être utilisé et qu'il y a assez de corde de sortie pour que le grimpeur se rende à la première plaquette. Quand ton grimpeur part, lâche la corde et "spot-le" pour pouvoir attraper sa chute et réduire le risque de blessures le cas échéant. Quand il a clippé la première dégaine, reprend la corde et assure-le comme il se doit.

 

Utilisation d'un stick-clip avant de commencer à grimper

 

Pour faciliter le départ, il est aussi possible d'utiliser un "stick-clip" pour la première dégaine. C'est une façon économique de réduire les risques de blessure. Il est possible d'en acheter un pour quelques dollars ou d'en faire un maison, avec un bâton de marche et du ruban gommé.

 

Quelqu'un a dit poussière?

Entre la poussière, la terre, la craie, et tous les autres débris, il est pratiquement impossible de garder ton équipement, tes effets personnels et même toi propre. Bon, ça peut sembler anondin comme problème, mais il faut quand même considérer quelques points importants. Premièrement, la corde est une des seule pièce d'équipement qui n'est pas doublée et à laquelle nous faisons entièrement confiance, et pour cette raison on lui doit notre plus grand respect! À la longue, la saleté qui s'insère dans la corde peut réduire sa capacité à offrir un assurage dynamique, c'est pourquoi il faut essayer de la garder propre. Une façon simple de diminuer la saleté sur la corde est d'utiliser une bâche quand la corde est par terre. Une pièce de bâche bleu peut très bien faire l'affaire ou sinon, un sac à corde avec bâche intégrée, s'utilise bien et est facile à entrer dans un sac à dos. Le sac à corde offre l'avantage de pouvoir attacher la corde au 4-coins et de pouvoir facilement la transporter au pied de la prochaine voie, sans avoir à l'enrouler et la vraquer. 

 

Le prochain conseil peut sembler bizzare, mais pourquoi ne pas nettoyer tes souliers avant de grimper? Sur la roche, on a tendance à faire plus d'adhérence qu'en gym et comme la friction améliore l'adhérence, en essuyant la poussière de la semelle, tes souliers glisseront moins.

 

sac à corde pour limiter la saleté sur la corde et les souliers

 

Ensuite, si la poussière n'est pas essuyée, en grimpant, elle tombera du soulier aux prises plus bas. Avec le temps, ces prises deviendront plus polies et glissantes ce qui diminue la qualité de la voie. Finalement, la poussière use le soulier plus vite et ça finit par coûter cher à remplacer. Donc, pour sauver tes souliers et les garder plus longtemps, une bonne paire de sandale est suggérée quand tu assures, tes orteils t'en remercieront! Et n'oublie pas d'apporter une bonne paire de souliers fermés pour l'approche.

 

Oh soleil, soleil!

Dans les Rocheuses, la météo est très changeante. C'est pourquoi il faut toujours être prêt à tout quand on parle de météo. Non seulement ça peut passer d'ensoleillé à orageux en quelques minutes, la température entre une grimpe au soleil et une à l'ombre peut facilement varier de quelques degrés.

 

ombre vs soleil, la différence peut être marquée

 

C'est important de vérifier la météo avant de partir, mais on te conseil de toujours avoir une doudoune, un manteau de pluie, de la crème solaire et amplement d'eau. Dépendemment de la saison, il faut aussi vérifier les risques potentiels d'avalanches. Transporter un sac un peu plus pesant, afin d'être prêt à toute éventualité est un bien petit sacrifice pour éviter d'être mal pris. Et même si on a la chance d'avoir un super service de sauveteurs qui est gratuit à l'achat d'un laissez-passer du Parc National de Banff, c'est mieux de garder ce service pour les urgences et de prévoir d'être autosuffisant.

 

Nous ne sommes pas seuls...

faire attention aux animaux sauvagesOn est vraiment chanceux de pouvoir s'amuser dans une région comme la Bow Valley. Et pour plusieurs, aller grimper dehors est une façon de prendre une pause de la ville et de relaxer dans la nature. Mais il faut se rappeler que nous partageons cet environnement avec plusieurs autres créatures qui y habitent. Il n'est pas rare de faire la rencontre de petits animaux inofensifs et qui sont plus effrayés de nous que nous sommes d'eux. Cependant, il est impératif de garder nos distances pour minimiser notre impact sur l'environnement. Assure-toi de te faire entendre quand tu marches sur les sentiers et transporte TOUJOURS un "Bear Spray" que tu sais utiliser.

Si tu as la chance d'avoir un chien qui aime aller grimper, garde-le toujours en laisse pour ne pas qu'il aille chasser les petits animaux. Il faut aussi respecter les fermetures ou restrictions de sentiers dû aux animaux sauvages, ce qui est fréquent dans la Bow Valley. Les amendes sont sévères et la tolérance au non-respect de ces règles est minimale.

Les tiques sont très fréquents dans la région, surtout au printemps quand les températures sont encore fraiches la nuit. Prends quelques minutes à la fin de la journée pour t'assurer qu'il n'y en a pas sur toi. Les tiques cherchent la chaleur, donc il est important de bien vérifier derrière les oreilles, à la base du cou, sous les aisselles, la fourche, etc. C'est une excellente façon d'apprendre à connaitre ton partenaire d'escalade!! N'oublie-pas de vérifier ton chien aussi. 

 

Et les autres grimpeurs?

Beaucoup de falaises peuvent devenir très occupées, surtout la fin de semaine et c'est pourquoi il est bien vu de partager les routes. Si ton groupe installe une moulinette, et que vous ne grimpez pas sur la corde, la pratique populaire est de laisser d'autres groupes s'en servir. Si tu travailles ton projet et que c'est une voie populaire, essaie de te pendre le moins longtemps possible sur la corde, surtout si d'autres grimpeurs attendent pour grimper.

Il faut aussi garder en tête qur tous ne partagent pas les mêmes goût musicaux. Avant de crinquer le volume, demande aux autres autrous si ça les dérange et essaie de garder le son au minimum.

Finalement, une des meilleurs parties de grimper à l'extérieur, c'est de pouvoir profiter de la nature. Et participer à la conservation d'un environnement propre est aussi important que la grimpe en soi.

 

 

  • Dispose de tes déchets (humains et autres) de façon appropriée (Pack it in- Pack it out / Apporte-le, rapporte-le)
  • Utilise les stationnements désignés
  • Reste sur les sentiers désigné
  • N'endommage pas la roche d'aucune façon
  • Par respect pour les autres autours, garde le bruit de ton groupe au minimum
  • Rapporte tous tes déchets, incluant les papiers de gomme, les mégots de cigarette, les restes de nourriture, etc.

 

 

 

Oui, oui, un vidéo de caca! Parce que ça arrive à tout le monde.

Pourquoi ne pas utiliser un sac à chien pour te ramasser?

 

La transition vers l'escalade extérieure est devrait être une des expérience les plus mémorables et satisfaisantes de ta carrière de grimpeur. Ça ouvre la porte à un nombre infini d'aventures et de projets impensables auparavant. S'il était possible de résumer les points ci-haut mentionnés en quelques phrases ce serait: "Vas-y avec d'autres grimpeurs d'expérience et assure-toi de garder un oeil curieux sur ce qui se passe et ce qu'ils font. Et si jamais tu n'es pas certain de ce que tu devrais faire, ou que tu veux parfaire tes connaissances, recherche quels cours sont disponibles et assure-toi que la compagnie avec qui tu vas a des guides certifiés de l'ACMG ou de la FQME. Les notions qu'ils pourront t'enseigner sont d'une grande valeur et aideront certainement à prévenir les mauvaises habitutes que tu pourrais développer au début de ta carrière de grimpeur.

 

 

Bien que nous ne soyons pas une compagnie de guide, ça nous fait toujours plaisir d'aider les grimpeurs à transitionner à l'escalade de roche. Envoie-nous un email ou passe nous voir au magasin, on va tout faire pour que ton expérience à l'extérieur se passe le mieux possible. Et si tu penses qu'on a oublié quelque chose, laisse-nous savoir dans les commentaires plus bas. Ça nous fait toujours plaisir de vous entendre!

 

Liste de quelques compagnies de guides de la Bow Valley

 

 

L’escalade sous toutes ses formes est une activité dangereuse qui comporte beaucoup de risques. Il en va de votre responsabilité de pratiquer ce sport de façon sécuritaire et de parfaire votre éducation. L’information trouvée dans ce document et fournie à titre d’information générale seulement et ne doit en aucun cas être considérée comme une source d’éducation dans la pratique de l’escalade.

 

 

Comments

Be the first to comment...

Leave a comment
* Your email address will not be published
* Required fields